Beauté,  Lifestyle

Routine cheveux – Franck Provost Paris

Hello hello ! Comme promis sur Instagram, et suite à vos nombreuses questions quotidiennes, voici l’article sur ma routine capillaire, ou plutôt ma routine coiffeur. Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis passée par de nombreuses couleurs de cheveux, et surtout par une GROSSE catastrophe il y a un peu plus de 3 ans.

 

Petit récap !

Au collège, j’ai d’abord touché à la couleur de mes cheveux en faisant des mèches, tous les ans avant mon anniversaire. Naturellement, mes cheveux sont « blond cendré » selon les coiffeurs, et il faut savoir que je déteste cette couleur. Pour moi, c’est fade, sans saveur, ni blond ni brun, aucun reflet, vraiment rien de beau. J’ai très vite voulu changer, et j’ai TOUJOURS adoré le blond. J’ai donc forcément succombé à la mode « tie and dye » de l’époque. Sauf qu’un jour, veille de mon anniversaire, j’ai voulu « remonter » mon tie and dye, et devenir un peu plus blonde (notez bien le « un peu plus »). Je suis donc allée chez le coiffeur le plus proche (quand j’habitais Toulouse pour ma licence), et là… mon dieu quand j’y repense. Je me souviens avoir montré une photo de Kristina Bazan, je voulais juste que la majorité de mes cheveux soit de couleur blonde, mais garder mes racines apparentes. Je suis donc ressortie blonde platine, racines comprises, des tâches de partout… c’était tout sauf une coiffeuse, je vous jure. Quel désastre, j’en suis encore choquée. Je suis donc sortie de là avec un bonnet (j’avais au moins un bon blond aux pointes, ouf)… On m’a rattrapée quelques jours plus tard (par deux coiffeurs hyper compétents là par contre), mais le désastre se voyait encore, au fil des lavages. J’ai donc décidé de devenir brune, pour arrêter tout ça. Et oui, j’ai déjà été brune, et bien brune d’ailleurs. Certaines filles sur Instagram me suivaient déjà à l’époque.

Sauf qu’il y a environ deux ans, j’ai poussé les portes du salon Franck Provost de Lattes, pour tester leur nouvelle technique : l’Indian Sun Hair Contouring. Ce service, à 35€ (sans shampoing ni brushing), est super rapide, et surtout surtout surtout, facile d’entretien ! Puisqu’on ne touche pas aux racines, j’ai pu rester de longs mois sans retourner chez le coiffeur. J’avais pour envie initiale de revenir presque entièrement blonde, comme je peux l’être aujourd’hui (quasiment), et cette technique m’a permis d’y arriver, petit à petit. J’ai fait un indian sun tous les 3 à 4 mois, pour illuminer de plus en plus mes cheveux, et obtenir quelque chose de plus en plus blond, et naturel. Au départ, puisque j’avais fait quasiment un an de coloration brune, mes reflets étaient très chauds, et tiraient vers le roux. Au fur et à mesure que mes cheveux ont poussé, l’indian sun agissait sur ma couleur naturelle et c’est à ce moment-là que j’ai enfin aperçu un semblant du blond que je recherchais depuis des années !

Cette technique s’adapte en plus à votre forme de visage (triangulaire, carré-rond ou ovale), en ciblant certaines zones de la chevelure à éclaircir (plutôt sur les longueurs, plutôt autour des maxillaires, etc).

 

Il s’agit certes d’une décoloration, et donc d’une technique qui ne fait pas forcément du bien aux cheveux. Mais tout le monde est d’accord dans mon entourage pour dire que les miens n’ont jamais été aussi beaux et sains que depuis que ce salon s’en occupe. Il faut dire aussi que j’en prends de plus en plus soin, maintenant que j’ai trouvé une routine « coiffeur » et surtout une coiffeuse en qui j’ai entièrement confiance, Sophie. D’ailleurs, en parlant produits, j’utilise maintenant uniquement ceux de Franck Provost et de Kerastase, les deux marques vendues au salon.

 

En matière de produits, j’utilise donc :

  • un shampoing violet ‘silver active’, pour neutraliser les reflets roux. Beaucoup plus efficace que le soin de la même gamme (même si plus asséchant du coup…). A ne laisser poser que quelques minutes (3/4 au maximum sur cheveux résistants, et une seule fois par semaine).
  • un masque magistral, soin Nutritive Kerastase, à chaque lavage (je me les lave deux fois par semaine et je le laisse poser toute la nuit 1 fois par semaine)
  • une huile ‘elixir ultime’ Kerastase, un fini non gras sur les pointes, elle les nourrit en profondeur, mon geste quotidien!
  • un nectar thermique pour protéger au maximum mes cheveux contre la chaleur du sèche-cheveux et du lisseur (que j’utilise quasi quotidiennement, que ce soit pour les lisser ou faire mes boucles)

J’utilise aussi un shampoing plus nutritif par moment quand je sens mes cheveux vraiment asséchés. Je viens de tester ce soir ce shampoing, en échantillon, et je crois vraiment qu’on est sur un big coup de coeur ! A suivre…

En salon, pour neutraliser aussi les reflets un peu trop chauds à mon goût, Sophie me fait à chaque fois un « diamond », une patine en gros. Mais il faut savoir que mes cheveux, comme d’autres, ont tendance à constamment « roussir ». Ca fait partie de la nature de mes cheveux et je n’aurai jamais le blond blanc dont je rêve, même si je m’en rapproche de plus en plus.

J’espère avoir répondu à vos questions les plus récurrentes ! N’hésitez pas si vous en avez d’autres 🙂

Belle soirée à vous,

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *