Amérique,  Mexique,  Voyages

Mexico – Isla Mujeres

Bonjouuuur tout le monde ! J’espère que vous allez bien. Pour ma part, mélange de bonheur et de nostalgie, déjà…

Je vous retrouve pour le premier article sur mes vacances de rêve au Mexique. A la base, il ne s’agissait pas d’une destination que j’avais en tête, mais quand Martin m’a proposé le Mexique pour nos vacances d’octobre, nos premières vraies vacances ensemble (nous ne sommes partis que 3 jours à Santorin en octobre dernier…), je n’ai pas du tout hésité. Il avait déjà fait un road trip de 2 mois en Amérique du Sud avec son pote mexicain, surnommé « Nachos », et il avait adoré la côte caribéenne. Ni une ni deux, les billets étaient réservés. Comme d’habitude, je me suis chargée de tout, et j’adore ça, de plus en plus même.

 

Comme pour chaque voyage, j’ai cherché nos billets sur Skyscanner. Puisque mes dates de vacances sont connues à l’avance, j’ai pu m’y prendre très tôt (en avril/mai il me semble). Pour l’aller-retour, nous avons payé 430 euros chacun, avec une escale à Toronto, à l’aller et au retour. A l’aller, l’escale est de 15h à 6h du matin, nous avons donc pris un hôtel à Toronto pour pouvoir dormir et ne pas commencer nos vacances au Mexique sur les rotules… mais si c’était à refaire aujourd’hui, je ne prendrais pas d’escales, quitte à payer plus cher. Je me le dis à chaque fois, mais la fois prochaine sera la bonne, nous prendrons du direct !

 

Une seule destination était pour moi incontournable : Tulum. J’avais vu tellement de photos défiler sur Instgram. Je n’aime pas beaucoup les effets de mode (du genre Bali), mais j’avais une certaine idée de l’esprit qui reigne là-bas : du calme, du boho, de la farniente, du soleil, des locaux… Par contre, on savait qu’on ne voulait pas voir que ça du Mexique, enfin de la région du Quintana Roo qui longe la mer des Caraïbes. Martin avait déjà découvert l’Isla Mujeres lors de son road trip et une chose l’avait marqué : l’eau bleue transparente. Et clairement, je voulais voir ça ! Enfin, suites aux avis recueillis un peu partout, on a décidé de finir notre voyage sur l’Isla Holbox, qu’on m’avait venue comme un vrai petit paradis.

Au final, notre itinéraire a été le suivant : 2 jours et demi à Isla Mujeres, 4 jours à Tulum, et 2 jours à Holbox.

Et je commence ma série d’articles sur le Mexique par Isla Mujeres, petite île située au nord-est de la péninsule du Yucatan.

Nous avons atterri à Cancun, et réservé un transfert jusqu’au port sur Canada Transfers. Même si le service peut sembler cher, on a pu réserver en ligne un taxi privé qui nous attendait à l’aéroport et on a surtout pu avoir nos billets de ferry par leur intermédiaire (un peu plus de 60 euros pour deux avec le ferry inclus, donc – le ferry seul est à 17 dollars américains aller retour par personne je crois). Nous avons donc évité de l’attente même si la période n’est pas trop touristique. Le transfert en ferry dure environ 30 min, et le ton est donné, l’eau est d’un bleu… une mer comme j’en avais jamais vue ! Go pro allumée, et le voyage pouvait enfin commencer.

 

 

Une fois arrivés au port de l’île, une tonne de taxis vous attendent. Mais quelque chose est assez typique sur cette île : vous pouvez louer des mini voiturettes de golf de quelques heures à plusieurs jours. Par jour (24h – si vous la prenez à 8h vous la rendez à 8h le lendemain), c’est entre 1000 et 1200 pesos selon les loueurs (50 à 60 euros – pour faire une conversion rapide, il faut diviser par 2 puis par 10). C’est ce que nous avons fait lors de notre deuxième jour, parce qu’on s’est vite rendu compte qu’on ne pourrait jamais tout voir à pied, surtout vu la localisation de notre hôtel.

 

Justement, l’hôtel ! Nous avons réservé tous les hôtels via Booking, comme depuis toujours. J’ai d’ailleurs un code promo de -25€ si ça vous intéresse. Pour cette île, nous avons choisi l’hôtel Icaco. Et mon avis reste mitigé… Je m’explique !

 

Ce qui m’a fait craquer, c’est clairement la déco ! Du bois, du blanc, des macramés, … tout ce que j’aime. Et les avis bien sûr, étaient en grande majorité positifs. Par contre, les points négatifs se sont accumulés… je vais vous en passer certains (2 lits au lieu d’un grand ; douche qui fuit ; etc). Mais par contre l’un d’eux était dérangeant : sa localisation. Effectivement, j’avais regardé sur la carte et je m’y attendais, mais à ce point, non. Le (très petit) hôtel donnait sur une route, notre chambre en rez-de-chaussée directement aussi. Il faut savoir que toute l’île est desservie par une grande route principale qui en fait tout le tour, et ben c’était elle, la route. Donc beaucoup de passages, toute la journée. Ensuite, de l’autre côté de la route, on a eu la chance d’avoir un accès privé à la mer (ce qui m’avait aussi fait craquer sur l’annonce booking). Mais pas la mer telle que je l’imaginais ou telle qu’on a pu la voir ailleurs sur l’île. Cette plage là avait des airs de Bretagne (je n’y suis jamais allée et ça semble très beau hein je ne dis pas le contraire mais c’est vraiment pas ce qu’on recherche en venant dans les Caraïbes, on est d’accord ?). On avait décidé de mettre le prix dans chacun des hôtels pour passer LES vacances, celles qu’on n’oubliera jamais, celles qui nous déconnectent de la réalité tant ce qui s’offre à nous est irréel. Ben là… c’était presque loupé. Bruit de voiture H24, peur de se faire cambrioler en rez-de-chaussée avec un malheureux bout de bois qui coincait la baie vitrée,… Bref, ça n’a pas gâché notre expérience Isla Mujeres, bien au contraire, mais on s’attend à autre chose quand on paye 370 euros les 2 nuits un hôtel soit disant en « front de mer ».

Bref, quelques points positifs étaient pour le coup très positifs : un toit terrasse magnifique avec jacuzzi. On y a admiré le coucher et le lever du soleil.

 

Quitte à mettre ce prix, nous aurions du choisir un autre hôtel, de l’autre côté de l’île ou plus près du centre, même si trouver un hôtel « wow » sur cette île semble compliqué.

 

Alors alors, l’objet même de cet article c’est quand même l’île d’Isla Mujeres. Plus le voyage arrivait, plus je me posais des questions sur cette première étape. J’avais peur d’être déçue suite à certains avis, par le côté trop touristique dont tout le monde parle sur les forums, blogs…
Mon avis : effectivement, l’île est prisée par les touristes, mais le mois d’octobre est un peu épargné, puisque la saison ne fait que commencer là-bas. On a pu profiter de plages en étant presque seuls, trouver facilement des restos en centre ville, garer notre petite voiturette où on voulait. On sent ce côté touristique par les nombreuses constructions en cours, et par le nombre de « grands hôtels » présents sur le front de mer, mais ça ne m’a absolument pas dérangée. J’ai finalement adoré cette île, surtout le sud, le long de la côte. Le centre ville est mignon, mais manquait un peu de vie. Mais quelque chose me reste en tête aujourd’hui, maintenant que le voyage est terminé : la couleur de l’eau, comme nulle part ailleurs (même à Tulum ou Holbox), et les palmiers immenses sur le sable blanc. Eux, nous, le soleil et rien d’autre.

 

Nous sommes restés 2 jours entiers sur l’île, de quoi découvrir de bonnes adresses food et plage. Je vous rajoute aussi celles qu’on nous a conseillées.

  • Marbella (restaurant + plage privée, que quelques transats, un bonheur)
  • Capitan Dulche (on a pas testé)
  • Polo’s Mango Café (petit-déjeuner et brunch, j’y ai mangé des pancakes délicieux et super typiques, des copeaux de noix de coco étaient dans la pâte, miam)
  • North Garden (petit-déjeuner surtout! Les pancakes sont bons, mais pas mes préférés)
  • Aroma Isla (on y a dîné, très bon)

 

Il faut savoir que l’île est dite touristique parce que beaucoup d’activités y sont proposées : nager avec les dauphins, voir des tortues, snorkeling, etc. Nous n’avons testé aucune de ses activités parce que ça nous intéresse peu (on préfère découvrir les lieux par nous-mêmes), et surtout parce qu’on voulait se reposer au maximum pour ces deux premiers jours. Je trouve que cette île est idéale pour tout type de vacances, entre amis, en famille, en couple, tout le monde peut y trouver son compte. En tout cas moi, j’en ai pris plein les yeux !

Vous l’aurez compris, cette première étape de notre voyage au Mexique a été un réel succès. On avait envie de soleil, de palmiers, de cocktails, d’eau turquoise, d’accent espagnol, de liberté, de lumières chaudes au coucher du soleil, de farniente, de poulpe et de bonheur. Et cette île nous a tout apporté !

Je vous retrouve très vite pour la deuxième étape de notre périple : Tulum.

 

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *