Amérique,  Mexique,  Voyages

Mexico – Isla Holbox

Troisième et dernier article sur notre voyage au Mexique : notre dernière étape, et pas des moindres, l’Isla Holbox.

On avait décidé de garder le meilleur pour la fin comme on dit. Toutes les personnes qui m’avaient parlé du Mexique m’avait vendu cette île comme le paradis sur Terre, vraiment. Comme le meilleur moyen de NE RIEN FAIRE dans un cadre sublime. Alors, alors, ils avaient raison ?

Au départ, on avait prévu d’y passer deux nuits et trois jours, mais l’impression de ne pas avoir le temps de tout voir à Tulum nous a poussé à rester un jour de plus là-bas.  Au final, nous avons passé 2 jours et 1 nuit sur l’île. Pour dormir, nous avons choisi l’hôtel Villas Flamingos, très réputé sur Instagram et sur les forums/blogs que j’ai pu lire. Une fois sur place, belle surprise, l’hôtel semble grand mais il est juste étendu sur une grande partie de la plage, différents bâtiments, plus ou moins neufs, trois piscines, un restaurant/bar. Tout ce qu’il faut pour passer un séjour 100% détente. Petite déception tout de même, j’avais expressément demandé une chambre vue mer, et nous avons eu une chambre au rez-de-chaussée avec vue… arbre. Très sympa aussi, mais pour 180 euros la nuit… On a eu la chance d’avoir un voisin super cool : Joe l’iguane, perché sur son arbre tout le long de notre séjour.

Un gros plus dans cet hôtel: le petit-déjeuner. Il est sous forme de buffet servi au restaurant sur la plage, et il est très très très complet : sucré, salé (pancakes !!!), fruits à gogo,… et mouettes à gogo aussi qui essaient désespérément d’attraper le moindre bout dans votre assiette. Je n’ai pas de photos du petit-dej mais croyez moi il vaut le coup !

Ce qui m’a énormément plu aussi, c’est le nombre de transats ou lits disposés un peu partout sur la plage de l’hôtel. Le deuxième jour on a réussi à trouver deux transats un peu isolés, et quel bonheur. On s’est sentis si seuls…

En ce qui concerne l’île en elle-même, j’ai eu un réel coup de coeur pour son centre-ville. Moi qui croyais craquer pour l’eau turquoise et le sable blanc… A vrai dire, on n’a rien eu de tout ça et je crois que vous l’avez déjà remarqué sur les photos.

Le jour de notre arrivée, pas de chance : un temps mitigé (le premier de notre séjour alors ça passait !), et le soleil n’a fait qu’accentuer la couleur marron de l’eau. Marron ? Oui, oui… Ici, les algues sont présentes, mais d’une autre manière. On ne les voit pas s’amasser sur la plage, elles ne font que teinter certaines parties de l’eau. C’est si dommage, ici, le paysage en est vraiment gâché. Mais on a quand même pu profiter de la mer, puisqu’une fois ce banc d’eau marron passé, on avait accès à une eau plus bleue et limpide…

Comme je vous l’ai dit, ce qui m’a le plus marquée sur cette île, outre son aspect très « naturel » dû à l’absence de route, de constructions neuves etc, c’est son centre-ville. Il est si typique, si coloré, si vivant. Réel coup de coeur. Et comme une photo vaut mille mots…

En ce qui concerne les restos, je ne pourrai pas vraiment vous donner de « bonnes adresses » puisque le seul que nous avons fait est une pizzeria. Martin voulait manger la fameuse pizza à la langouste et on nous avait conseillé ce resto (j’ai oublié le nom), mais quand il a vu le prix… 30 euros une pizza ! Jamais. Même s’il y a (un peu) de langouste dessus. Et nous avons surtout attendu au moins 45 min avant d’être servis… d’où mon oubli du nom (je garde souvent en tête les coups de coeur et j’oublie le reste…).

Je vous conseille par contre de vous arrêter manger une « marquesita », des crêpes typiques de là-bas, vendues par des locaux dans leur petite boutique ambulante tirée par une mobilette ou autre… C’est pas aussi bon que nos crêpes à nous (je suis une GRANDE fan de crêpes) mais c’est vraiment sympa à goûter !

On m’avait dit de cette île qu’elle était parfaite pour se reposer. Je ne vous le fais pas dire. Transats, hamacs, douceur de vivre, tranquilité, couchers du soleil si paisibles… le temps a été mis sur pause pendant 2 jours et je dois vous l’avouer. Si ce problème d’algues dont souffre le Mexique n’avait pas un peu gâché le paysage, cette île aurait été mon coup de coeur numéro 1 de tout le voyage. Un vrai havre de paix. On s’y sent tellement bien. Ah oui, et j’ai oublié de le préciser, tous les déplacements se font en voiturettes de golf, à pied, ou à vélo (l’hôtel dans lequel nous avons dormi en prête gratuitement d’ailleurs – bon, ils ont déjà bien subi !), sur des routes parfois peu pratiquables, mais c’est ça qui est drôle et agréable sur cette île, l’impression que tout est laissé à l’état sauvage. Les prix en revanche eux, ne sont pas restés à l’état sauvage… tout est déjà très très cher même si l’île n’est pas encore si touristique que ça (en comparaison avec Isla Mujeres par exemple). Vous avez eu l’exemple avec la pizza à la langouste qui est très réputée. Jamais ô grand jamais je ne mettrai plus de 18 euros dans une pizza, peu importe où je suis !

Pour le coup, nous ne regrettons pas d’avoir terminé notre voyage sur cette île. Et maintenant qu’on a du recul, je pense que 2 nuits et 3 jours semblent parfaits pour découvrir le charme de l’île. Elle est quand même assez grande et en deux jours on n’a pu faire qu’une petite partie de l’île (la plage de notre hôtel, jusqu’au centre ville). Il y a aussi beaucoup d’endroits où vous pouvez vous faire masser sur la plage, et je regrette de ne pas l’avoir fait !

Si vous êtes de passage sur l’île ou si vous y êtes déjà allés, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ! Et n’hésitez pas non pus si vous avez la moindre question sur ce petit paradis hors du temps 🙂

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *